Expériences de mort imminente : ville de lumière, savoir absolu, secours surnaturel ?

Expériences de mort imminente : ville de lumière, savoir absolu, secours surnaturel ?

[Suite de la troisième partie de notre enquête : le purgatoire, c’est quoi ?]

A la suite de la parution du livre du Dr. Moody sur les expériences de mort imminente (EMI, NDE en anglais), les langues se sont déliées, et avec l’avancée de la médecine sur les différentes techniques de réanimations, les témoignages ont afflué.. permettant d’y voir encore plus clair. Quelques précisions s’imposent ! 

Notre chercheur a donc pu apporter un complément à ses recherches en étudiant les cas de personnes ayant vécu une longue EMI (cf. livre « Lumières nouvelles sur la vie après la vie »), et en a ressorti de nouveaux traits communs stupéfiants et moins fréquents que les quinze précédents :

  • 16. Impression de connaissance générale : les sujets ont eu accès à un savoir absolu de toute chose en tout temps (passé, présent, futur) ; ce savoir s’est ensuite évanoui lors de leur retour.
  • 17. Ville de Lumière : Les sujets ont aperçu une ville de Lumière, où il y avait du monde avec un sentiment de paix, de bonheur et d’Amour
  • 18. Rencontre avec des esprits égarés : Les sujets ont entrevu d’autres êtres qui se trouvaient comme « piégés », dans un état apparemment très malheureux, des esprits hébétés ne sachant où aller car incapables de dénouer des liens avec le monde physique.
  • 19. Secours surnaturels : Les sujets attestent que dans une situation les conduisant à une mort certaine, ils ont été sauvés par l’intervention d’une entité ou d’une force spirituelle.

Je m’attarderai maintenant sur les points 16 et 17 et 19 :

Impression de connaissance générale

Ce trait est très intéressant car il tend à confirmer la thèse suivante : si l’homme est un être fini, et Dieu un être infini, alors l’homme ne peut accéder à la pleine connaissance car il est limité par sa finitude (un peu comme un disque dur limité par son espace de stockage). Ainsi donc, si l’esprit quitte son corps et se joint à Dieu, il accède à la pleine connaissance.

Voici un extrait d’un témoignage d’une EMI : « Cela s’est produit, je crois, tout de suite après le passage en revue de ma vie passée. J’ai eu tout à coup la sensation de posséder la connaissance de toutes choses – de tout ce qui avait eu lieu depuis le commencement du monde et de tout ce qui allait avoir lieu indéfiniment. Il m’a semblé pendant une seconde que j’avais accès aux secrets de tous les temps, à la signification de l’univers, des étoiles, la lune – enfin tout. Mais dès l’instant où j’ai choisi de revenir à la vie, ce savoir m’a échappé et je n’en ai rien retenu. Quand j’ai pris la décision [de revivre] je crois bien avoir été prévenue de ce que je ne conserverais pas la connaissance. Mais je ressentais sans cesse l’appel de mes enfants… »

Ville de Lumière

Voici un extrait d’un témoignage d’une EMI, cet extrait se positionne après le tunnel qui s’est suivi de la rencontre avec des défunts de sa parenté :

« Partout il y avait une très belle lumière, très brillante ; et l’endroit où nous nous trouvions était lui-même très beau. C’était rempli de couleurs, de couleurs vives, pas du tout comme sur la terre, indescriptibles. Il y avait là des gens, des gens heureux (…) Ils nous entouraient, certains formaient des groupes. Il y en avait qui travaillaient à s’instruire. Au loin (…), j’apercevais une ville. Il y avait de grandes maisons séparées les unes des autres, qui étincelaient. Ceux qui y habitaient étaient des gens heureux (…) On voyait des sources jaillissantes, des fontaines (…) Une ville de lumière, voilà comment je serais tentée d’appeler cela. C’était splendide. Il y avait aussi de la belle musique. Tout resplendissait, merveilleux… Mais si j’étais entrée là-bas, je crois que je n’en serais jamais ressortie… On m’a dit que si j’allais là-bas, je ne pourrais plus jamais revenir… et que c’était à moi de décider. »

Évidemment, comment ne pas faire le parallèle avec la Jérusalem Céleste au chapitre 21 du Livre de la Révélation (autrement appelé Apocalypse de Saint Jean) :

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. […] Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal. […] La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. […] Je ne vis point de temple dans la ville car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l’agneau. La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau. […]
Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge ; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de l’agneau. »

Les témoignages parlent également de couleurs indescriptibles, sachez qu’il existe sur terre des images contenant des pigments inconnus, je pense notamment à l’image de Notre Dame de Guadalupe ou encore à celle du voile de Manopello. Des images comme des énigmes scientifiques puisqu’elles sont dites acheiropoïètes, c’est-à-dire non faite de main d’homme.

Secours surnaturel

Voici un extrait d’un témoignage d’une EMI.  Un homme est victime d’un accident de travail dans une usine : il s’est trouvé pris au fond d’une vaste cuve dans laquelle une pompe à haute pression lançait des jets de vapeur et d’acide brûlant…

« […] le liquide atteignait une telle température qu’il me brûlait la peau à travers les vêtements. Alors j’ai compris que, encore quelques minutes, et j’allais mourir ébouillanté. […] je me suis résigné. […] je ne pouvais rien voir et la chaleur était si intense que je n’arrivais même pas à ouvrir les yeux : je suis resté les yeux fermés tout le temps. Pourtant il m’a semblé que tout l’environnement s’éclairait d’une grande lueur, et un verset de l’Evangile que j’avais entendu répéter toute ma vie sans y prêter la moindre attention : « Voici, je suis avec toi pour toujours », me vint d’une certaine direction qui s’avéra par la suite être la seule issue pour s’échapper de la cuve. Je n’arrivais pas à ouvrir les yeux mais je voyais quand même cette lumière, alors je l’ai suivie. »

Si les témoignages de secours sont peu nombreux dans les recherches du Dr Moody c’est parce qu’ils ne sont pas nécessairement liés à une EMI, vous pourrez ainsi trouver de nombreux témoignages de ce type dans le livre écrit par le reporter Pierre Jovanovic Enquête sur l’existence des anges gardiens, comme celui-ci :

« Il y a environ un mois de cela, je me trouvais dans ma voiture, roulant sur la highway 101 dans la file du milieu. J’allais aborder la pente qui descend vers la sortie du Malibu Canyon, lorsque, très distinctement, j’ai entendu une voix résonner dans ma tête, me dire « va dans la file de gauche ». Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai instinctivement obéi. Quelques secondes plus tard, le flux de véhicules ralentit brusquement à la suite d’un accident et le camion qui se trouvait auparavant juste derrière moi (nous descendions une pente) freina brutalement ; mais emporté par son poids, il percuta la première voiture devant lui et il y eut un véritable carambolage sur la file que j’occupais quelques secondes avant. Sans cette voix, je ne pense pas que je serai encore ici. Ce devait être mon guide ou mon Ange gardien, je ne sais pas. »

« Ange gardien », souvenez-vous ce terme a également été employé dans le témoignage de Sainte Faustine… Concernant le point 18 sur la « rencontre avec des esprits égarés », je ne m’aventurerai pas à tenter de l’analyser car à mon sens, seul Dieu a la réponse. Et je m’aperçois qu’à ce stade, il y a un sujet sensible que je n’ai pas encore abordé : le suicide…

A suivre… (par Benoît Moreau)

Lire la suite de cette enquête : Expériences de mort imminente : qu’en est-il du suicide ?

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

41 − = 37