Le corps, une prison ?

Le corps, une prison ?

Le corps humain, une prison ? La réponse du frère dominicain Pavel Syssoev, enseignant en philosophie et théologie à Bordeaux :

« Pour les sagesses orientales, la réincarnation est le symbole de l’enfer de la souffrance sans cesse renouvelée, avec chaque vie que nous avons à recommencer. Du coup le but de la vie spirituelle c’est quitter cette roue des réincarnations. Le christianisme, lui, affirme la valeur du moment présent. Ce que nous vivons a une valeur infinie aux yeux de Dieu : ici et maintenant; non pas dans le passé non pas dans l’avenir. » 

 

 

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 + 2 =