« Comment ça fait quand on meurt ? » 

« Comment ça fait quand on meurt ? » 

Témoignage d’une rencontre vécue récemment entre deux religieuses (85 ans et 104 ans) qui ont passées leur vie comme infirmières. Les noms des personnes et des villes ont été volontairement changés pour garder l’anonymat.

Cet après midi, je viens de visiter durant 3 heures sœur Jacqueline, 104 ans mais qui a toujours toute sa tête.

Elle somnole beaucoup cet après midi. En ouvrant les yeux, elle me dit :
– Oh, vous êtes là ! moi qui dormais…! Il fallait me réveiller ! Etes-vous toujours à Bergerac ?
– Oui, mais on est en train de déménager
-Vous allez partir toutes les 2 et moi, où je vais aller ?
– Vous allez rester ici sœur Jacqueline…
– Oh non, je veux m’en aller avec vous
– Ce n’est pas possible, ici vous êtes à la Maison-Mère. D’ailleurs vous êtes bien ici ?
– Je ne me suis jamais posé la question. Mais je me fais âgée, je voudrais mourir dans vos bras, c’est vrai je vais bientôt mourir… comment ça fait quand on meurt ?
– Je ne sais pas, je n’ai pas fait l’expérience mais je crois que ça doit être comme lorsqu’on s’endort. On sent qu’on va s’endormir mais la dernière seconde on ne l’enregistre pas. Quand on se réveille, on sait qu’on a dormi. Je crois que lorsque l’on meurt, la dernière seconde on ne doit pas l’enregistrer.
– Oui, mais alors après on met sur vous un « couvercle » et on ne respire plus »
– Oui, mais quand on met le « couvercle », il y a déjà 3 ou 4 jours que l’on ne respire plus. Ce n’est pas ça l’important. Notre corps est mort, mais ce qui compte c’est que notre esprit rencontre le Seigneur
– Comment ça se passe ? Qui voit-on en premier au ciel ? c’est le bon Dieu, c’est Dieu le Père, c’est Jésus ? on ne peut pas voir Dieu le Père, il n’a pas de corps – on ne peut voir que Jésus
– Je n’en sais rien. Moi, quand je prie Dieu le Père, je m’imagine une grande lumière car il n’a pas de visage humain »
– Oui, mais avant, on va au purgatoire parce que l’on n’a pas fait tout très bien ! Moi, il y a beaucoup de choses que je n’ai pas bien faites ».
– Votre purgatoire, Jacqueline, vous le faites ici, en ce moment
– Non, ici je suis très bien, je ne souffre pas, personne ne me fait de misère, même si c’est vrai que je voudrais vivre avec vous comme avant quant nous étions ensemble à Bergerac…mais je vais bientôt mourir… comment ça fait quand on meurt ?
– Je ne sais pas vraiment, je ne l’ai jamais vécu.
– Au ciel, on retrouve la sainte Vierge !
Sœur Jacqueline essaie de chanter : « au ciel, au ciel, au ciel, j’irai la voir un jour…. »
– je verrai Notre Dame de la rue du Bac, la sainte Vierge de Lourdes – celle de Pontmain. Mais tout ça, c’est la même. Je verrai la sainte Vierge, sainte Bernadette.
– Vous verrez aussi votre papa, votre maman, vos sœurs, votre frère, tous ceux que vous avez aimés….
Puis tout doucement, elle se rendort.

Et puis, de nouveau, elle se réveille et dit :

– je vais bientôt mourir, comment ça fait quand on meurt ?

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

46 − 45 =