Menu

Comment envisager l’ultime rencontre avec Dieu ?

4 octobre 2017 3 Min Read

Comment envisager le mieux possible l’ultime rencontre avec Dieu ? Le Père Christian de Chergé, prieur du monastère des 7 moines de Tibhirine assassinés en 1996, a laissé au monde entier un témoignage qui fait rimer Dieu avec paix et pardon. Un autre de ses frères nous enseigne le secret d’une vie heureuse.

Et toi, as-tu peur de la mort ? Comment envisages-tu l’ultime rencontre ? Viens en discuter avec nous sur le chat’ :

C’est un testament intitulé Quand un à-Dieu s’envisage. Dans celui-ci, le Père Christian de Chergé évoque une question cruciale : celle de savoir comment Dieu voit chacun de ses enfants, s’il est bien vrai que nous sommes tous enfants d’un même Père*, d’où justement la portée universelle de son interrogation, qui nous met d’ailleurs en garde contre toute tentative de récupération : Dieu est « irrécupérable »…

Et si c’était ça, l’ultime question de l’à-dieu : cette vie que nous avons reçue gratuitement, et qu’il nous faudra rendre un jour ou l’autre… acceptons-nous de la donner gratuitement ?

Car oui, cela nous coûte de renoncer à notre petit confort quotidien, à notre précieux temps, pour nous donner totalement aux autres. Tout donner pour se sacrifier gratuitement, à sa famille, ses proches, ceux qui souffrent, ceux qui peinent, les pauvres quels qu’ils soient, aux périphéries de nos vies… Ce don de soi-même qui passe nécessairement, dans la vie chrétienne, par l’acceptation de la croix. Et parfois, nous sommes comme le jeune homme riche de l’Evangile**, celui qui demande précisément au Christ « comment que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » : nous vous avons du mal à couper tous les fils à la patte qui nous retiennent, à nous séparer des biens matériels qui nous préoccupent, pour suivre pleinement le Christ et vivre avec lui, dès ici bas, une vie nouvelle !

En cela, ces moines qui ont tout laissé derrière eux, nous sont un précieux témoignage. Dans un poème, intitulé « Debout », une autre moine de Tibhirine donne justement une belle définition du sens que nous pouvons donner à notre existence, dans l’optique de l’ultime rencontre : « la vie est heureuse à l’échelle de l’amour », conclut-il.

(*) Dans la Bible, livre de Malachie chapitre 2, verset 10 :

Et nous, n’avons-nous pas tous un seul Père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi nous trahir les uns les autres, profanant ainsi l’Alliance de nos pères ?

Et toi, qu’en penses-tu ? Viens en discuter avec nous sur le chat’ (écoute bienveillante et gratuite) :

Pour aller plus loin :


(**) Lire l’Evangile de Matthieu, chapitre 19, verset 16 à 30

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Une suggestion, une question, un conseil ? Viens chat'er avec nous !

Notre association ne vit que de dons. Si vous aimez cette plateforme sur la vie après la mort, faites un don.

Leave a Reply

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *