Skip to main content

Damien est un jeune qui profite de la vie. Après avoir usé de l’alcool et être mal en point. Il frôle la mort. Il va se tourner vers Dieu…

La mort de son père, un vrai bouleversement

Je m’appelle Damien. Je suis né dans une famille heureuse.

Mes parents travaillaient tous les deux à Disneyland, à l’époque où je suis né, donc j’ai beaucoup été émerveillé dès mon enfance, par le monde que Disney vend.

Suite à la mort de mon père, je me suis renfermé sur moi-même, c’est à dire que, je ne voulais plus avoir d’amis ou quoi que ce soit, donc, j’ai eu un lycée très…très solitaire on va dire. J’ai vécu comme cela jusqu’à ce que je fasse des rencontres en bac Pro, ce qui m’a donné l’occasion de m’ouvrir, mais en même temps de m’ouvrir à l’alcool.

Alors évidemment, ça a été les années alcool, soirées, tout ça. Tout cela a fait que ma santé elle aussi se dégradait. Ce qu’il faut savoir déjà, depuis mes 12 ans, j’étais asthmatique, et je sentais d’année en année que ça s’aggravait.

Et… je vais vraiment pousser l’histoire jusqu’à mes 23 ans où vraiment,

J’ai fait, une nuit, un étouffement ; c’est-à-dire que je me suis levé à trois heures du matin, et impossible de respirer.

 

 

A l’article de la mort

Je me levais, le temps que mon cerveau me réveille.

Il faut savoir que quand on ne respire pas, au bout de 3 à 5 minutes, c’est fini, quoi, vous y passez. Au départ, sans vraiment avoir peur, je me levais en me disant que j’étais peut-être malade et qu’il y avait quelque chose qui ne passait pas, quoi.

Donc j’étais dans la salle de bains, en train de boire de l’eau, et là j’ai senti ma gorge qui s’est remplie comme un verre, c’est-à-dire que je sentais vraiment qu’il n’y avait plus rien qui passait. A ce moment-là, la panique commença à venir,

En même temps, le temps qu’on s’en rende compte, le temps de la panique passe, les trois minutes sont passées hyper vite. Souvent les gens disent:

« Ca doit être horrible de mourir étouffé ». Ben j’ai failli mourir étouffé mais le temps passe tellement vite qu’en fait, c’est pas si horrible que ça, parce que ça passe très vite, quoi… au point même que, j’étais parti dans l’évanouissement, et la dernière chose que j’ai vue, c’est mon frère à 3 heures du matin forcément, qui sortait de sa chambre et qui m’a vu en train d’agoniser, et quand je l’ai vu, j’ai dit: « Soit il va réussir à me décoincer ce que j’ai, soit j’y passe ».

Et je me souviens que je suis « parti », donc j’ai eu un blanc, j’ai eu une perte de connaissance et, en tout cas, je suis parti dans la légèreté, malgré que je n’étais toujours pas croyant.

J’ai été athée toute ma vie. De la religion, il ne fallait pas me parler depuis la mort de mon père. C’est-à-dire que mon père était mort,

mon père était quelqu’un qui aimait beaucoup ses enfants, alors si Dieu existait, pourquoi mon père était mort ? Pourquoi me l’avait-il pris? Donc j’avais des questions existentielles comme ça par rapport à Dieu, donc j’étais on peut dire, athée scientifique.

Quelque part, ma religion c’était la science, c’est-à-dire tout ce qui se passe dans l’univers, la nature aussi, évidemment, tout ce qui est

documentaire animalier, tout ça, ça me passionnait mais il ne fallait pas me parler de Dieu.

Pourtant je n’avais jamais lu la Bible mais j’avais presque une haine

contre la religion, c’est-à-dire que la religion, qui est pour moi la jaquette de la Bible, quelque part… c’est comme un film, des fois on le juge à sa jaquette, mais, quelque part des fois, le film est bien alors que la jaquette est moche, et en fait c’était la jaquette de la religion qui était moche. Pour moi,  il fallait être faible pour être là-dedans, pour être croyant. Il ne fallait pas connaître la science, l’évolution, et toutes ces choses-là, quoi.

 

 

« Dieu si tu existes, dis-moi ce que j’ai ! »

Quand j’ai failli mourir donc, mon frère a réussi à me… il m’a tapé dans le dos, je ne sais pas trop ce qu’il a fait, parce que je m’en souviens plus. Donc j’ai repris souffle, et je n’avais tellement pas de souffle depuis 3-4 minutes que mon souffle… mon diaphragme commençait à reprendre la respiration lentement. Pendant 20 minutes, j’ai même pas pu dire un mot parce que j’étais, comme quand on sort d’une apnée, on respire comme ça… on expire et je ne pouvais pas dire un mot, quoi.

J’étais vraiment très mort et…j’étais notamment très fatigué à cette époque, à cause de l’alcool qui n’a pas dû aider. Je sentais que j’allais mourir les nuits qui suivaient.

Une nuit où j’étais vraiment face à la mort, j’ai fait une prière. Moi j’appelle ça une prière du monde, mais même si je ne savais pas faire à l’époque, je ne savais pas du tout comment ça se faisait. J’ai dit:

« Dieu, si tu existes, tu me dis ce que j’ai ».

Donc c’était peut-être un peu avec de la haine en plus, cette prière. Et dans la semaine qui a suivi,  je suis tombé sur une vidéo de Thierry qui m’explique pourquoi j’ai de l’asthme, pourquoi il faut arrêter la médication, c’est-à-dire Ventoline, Sérétide et tout. Pourquoi il faut que je change mon alimentation.

Du jour au lendemain, je n’ai mangé que des fruits des légumes crus, et j’ai même beaucoup jeûné, j’ai ressenti petit à petit que tout mon corps reprenait vie. Au niveau cognitif, quand je lisais je lisais mieux j’expliquais mieux, je parlais mieux, enfin tout s’améliorait. Donc j’ai refait des tests d’asthme, et c’était officiel, je n’étais plus asthmatique !

Alors évidemment je n’ai pas du tout fait de lien avec ma prière précédente où j’avais dit à Dieu: « Si Tu existais vraiment, Tu me dirais ce que j’ai… » mais n’empêche que j’avais ma réponse parce que je savais ce que j’avais, et je savais comment le soigner.

Je me suis alors mis à lire l’évangile. Même après, j’avais soif de connaître tout ce qui est prophétie et tout. Je voulais vraiment tout savoir, comment ça se fait qu’Israël est revenu, alors que c’est prophétisé dans la Bible. En début 2015, je dirais même, un petit peu avant 2015, j’étais vraiment croyant, c’est-à-dire que je sentais qu’il y avait une vérité dans la Bible, notamment sur les paroles de Jésus.

Je pense que tout le monde devrait lire les paroles de Jésus, c’est pas toujours facile à comprendre parce que souvent, moi, je croyais qu’Il était le Fils de Dieu aussi, mais je commence à me rendre compte qu’en fait, Il était plus que ça, Il était Dieu, quoi.

 

« J’ai senti la présence de Dieu »

 

En Mai 2015, c’est là que je suis né de nouveau vraiment, c’est-à-dire je croyais déjà en Dieu, mais j’ai senti Dieu qui a changé mon coeur, c’est-à-dire que, je pense que tous les chrétiens… c’est difficile à expliquer à des gens qui ne croient pas.

Mais Dieu est venu la nuit me visiter, et Il a changé mon « coeur de pierre » en « coeur de chair », et j’ai vraiment senti Sa présence.

Je ne L’ai pas, je ne dis pas que j’ai vu la vierge ou des anges, non.. que dalle!

Moi j’ai juste senti Sa présence, je sentais que c’était Lui, et je sentais

qu’à partir de maintenant j’étais sauvé pour le Royaume des cieux.

Et du coup, j’avais tellement de zèle cette nuit-là que le lendemain, j’en ai parlé à tout le monde autour de moi, à toute ma famille, au point que je ne m’attendais pas.

Je me suis dit… ce qu’il faut savoir, c’est que ma famille après la mort de mon père, était dans la secte des Témoins de Jéhovah. Il n’y a que moi qui n’y étais pas; c’est même moi les ai sortis de là, parce que soi-disant, comme je n’y adhérais pas à cette secte, et ben il fallait qu’ils m’abandonnent, il fallait que ma famille m’abandonne.

C’est comme ça, les Témoins de Jehovah, si vous n’y entrez pas, vous êtes abandonné par la famille.

Et donc ma mère qui est quand même « maman poule », ça, elle ça pouvait pas accepter quand même, donc j’ai réussi à les faire sortir de ça, et leur rapporter que je croyais en Dieu et que Jésus-Christ est Dieu.

J’étais le plus athée possible qui pouvait être dans ce monde, évidemment, c’était quelque chose, quoi.

Donc, quand je suis arrivé, j’ai dit: « Comment je vais faire? » ,et puis le lendemain, j’ai dit: « Seigneur, Tu as promis de parler pour nous si on croit en Toi et qu’on discute pour Toi, donc Seigneur, parle à travers moi ». Et je suis parti comme ça vraiment à un dîner.

Le lendemain même où j’ai senti la présence de Dieu, j’ai fait: « Je crois que Jésus est Dieu, et je vais vous partager pourquoi ». Et là, je ne m’attendais pas du tout, mais un de mes petits frères, parce que j’ai deux frères jumeaux, un des petits frères me dit: « Ah ouais, donc c’est bien ça, Il est bien Dieu ».

Et là, j’ai été complètement étonné, je m’attendais pas qu’il me répond ça, et en fait, dans les livres même des témoins de Jéhovah, il avait compris, malgré que ce soit falsifié.

Il avait plus ou moins compris qu’Il était Dieu, et que c’était incohérent, tout ça…

Donc j’ai été choqué. Il y a eu un partage de la famille. Souvent Jésus dit:

« Je suis venu amener l’épée », parce que ça peut diviser dans la famille la croyance.

Tous mes frères et soeurs sont devenus croyants très rapidement. Ils avaient soif aussi parce qu’ils avaient beaucoup de questions. Je les connaissais, mes frères, je me suis dit: « Ils vont me poser un max de questions, il faut que j’ai la réponse à tout et du coup, en même temps de leur prêcher, j’ai étudié de mon côté.

Aujourd’hui je suis à « Fruits Invasion », je plante des arbres, et puis, bah je fais confiance à Dieu pleinement pour la suite de mon histoire, même si c’est pas toujours facile.

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster une réponse

Close Menu

.

Nous sommes-là pour vous !

Sur ce site, vous pouvez échanger avec des bénévoles qui sont là pour vous.

Vous avez perdu un être cher ? Vous ne comprenez pas à quoi il sert de vivre ?

Parce que parfois parler avec quelqu’un peut redonner du baume au coeur, nous sommes-là pour vous !

chat' menu

 

Un site Lights in the Dark

Association catholique qui a pour objectif d’apporter la Bonne Nouvelle sur Internet.

logo lights in the dark

www.lightsinthedark.info