” Il y avait une présence dans notre maison”

” Il y avait une présence dans notre maison”

Témoignage d’un couple qui avait la présence d’un homme dans leur maison, ils nous racontent leur histoire.

Des faits étranges dans notre maison

Nous sommes scientifiques mon mari et moi, et parents de 3 petits enfants. C’est en l’hiver1988 que notre univers tranquille a été bousculé par l’intrusion de l’irrationnel. Nous avons connu des jours perturbés par une présence inconnue. Des fenêtres s’ouvraient en pleine nuit, des objets étaient déplacés. Parfois je retrouvais mon oreiller au-dessus de l’armoire. Les portes et les fenêtres s’ouvraient toutes seules. Un jour, ma fille ainée, 9 ans, vient me voir. Elle me dit : « en descendant l’escalier, la porte s’est ouverte et s’est refermée quand je suis passée. ». Et d’ajouter : « C’est le gentil fantôme qui m’a ouvert la porte. ».

Nous avons voulu que nos enfants ne soient pas traumatisés par la présence. Nous les avons rassurés, sans leur dire notre propre malaise. De la même façon, un soir, assez tard, alors que nous finissons notre travail, nous entendons la mitraillette jouet de notre fils se mettre en route. “Taratata…”. Nous allons voir aussitôt dans sa chambre. Nous le soupçonnons de jouer à l’heure où il doit dormir, mais non, la mitraillette par terre s’arrête et l’enfant dort profondément.

Autre fait insolite, le garde boue métallique du vélo de mon fils s’est retrouvé coupé de façon impeccable. Nous n’avons pas pu reproduire une section aussi parfaite avec les outils usuels. Pince coupante, scie à métaux… On aurait dit une coupure au laser. La liste des événements serait longue à raconter.

La présence se laisse voir

A plusieurs reprises j’ai vu un homme dans notre maison se dissoudre littéralement dès que mon regard s’arrêtait sur lui. C’était un homme de la stature de mon époux, 1m80 environ, mince, dans un imperméable gris.

Je me souviens de la première fois qu’il s’est montré : je sors du couloir, j’entre dans la salle de séjour, et je vois mon mari près de la cheminée. Je lui adresse la parole, mais la réponse à ma question vient de la cuisine à l’opposé. Stupéfaite, je vais à la cuisine, j’y trouve mon mari, me retourne vers la cheminée… plus personne. L’homme s’est volatilisé.  D’autres fois, cet homme reste à me regarder, immobile dans son imperméable. Puis il disparait rapidement dès que je lève les yeux vers lui.

Que faire ? Déménager ?

Quand j’en ai parlé à mes parents, ils nous ont conseillé de déménager. Nous ne l’avons pas fait, les manifestations n’étant pas agressives. Pourtant une fois, mon mari s’est senti étranglé et a eu du mal à se dégager. Nous avions tant fait par nous-même dans cette maison !

Cette présence est restée trois hivers. Dès les beaux jours, il n’y avait plus rien d’extra-ordinaire.

Faire intervenir un exorciste… ?

Nous avons cherché dans des livres. D’autres avaient-ils eu des phénomènes semblables et quoi faire dans ce cas ? Des rapports de gendarmerie disaient qu’après la venue d’un exorciste, les phénomènes pouvaient empirer. Nous en avons été dissuadés. Il fallait trouver autre chose. J’ai alors décidé de prier tous les jours pour cette âme qui, peut-être, n’avait pas trouvé le repos. « Donne la Paix au monde qui s’endort, donne la Paix aux vivants et aux morts » (C’est un chant de Raymond Fau).

Puis, après ce troisième hiver, plus rien. Plus de phénomène, plus de porte ni de fenêtre qui s’ouvre, plus rien. Un prêtre m’a dit que ma prière avait été un exorcisme.

Des questions restent ouvertes :

Cet homme a-t-il trouvé la Paix ? A-t-il pu en quittant cette maison aller vers Dieu ?

Pourquoi cet homme s’est il manifesté à notre famille et plus particulièrement à ma fille et à moi ? demandait-il la prière qui le libèrerait ? Pressentait-il que j’allais prier pour lui ? Est-il possible qu’un homme après sa mort, demande en se manifestant la prière d’un vivant ? Et sans que ce vivant n’ait rien fait pour chercher  à transgresser la frontière de la mort ?

Pour aller plus loin :

Vous avez des questions sur la vie après la mort ? Posez-les nous !

Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.