Skip to main content

Halloween kills un film interdit aux moins de 12 ans avec… avertissement : âmes sensibles, s’abstenir !

L'affiche du film Halloween Kills

L’affiche du film Halloween Kills

Voici le synopsis du film Halloween kills : Laurie Strode, sa fille Karen et sa petite fille Allyson viennent d’abandonner le monstre au célèbre masque, enfermé dans le sous-sol de la maison dévorée par les flammes. Grièvement blessée, Laurie est transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis toujours. Mais Micheal Myers parvient à s’extirper du piège où Laurie l’avait enfermé et son bain de sang rituel recommence (excusez du peu ! – ndlr). Surmontant sa douleur pour se préparer à l’affronter encore une fois, elle va inspirer la ville entière qui décide de l’imiter et de se soulever pour exterminer ce fléau indestructible (au moins !). Les trois générations de femmes vont s’associer à une poignée de survivants du premier massacre, et prennent les choses en main en formant une milice organisée autour de la chasse et la destruction du monstre une fois pour toutes. Le mal meurt cette nuit. (On est rassuré… un peu !).

Notre avis : Nous ne sommes pas allés voir Halloween Kills – pas plus que la presse, apparemment -, et vous savez quoi, on va s’en passer : pourquoi ? Même s’il est dit que le « mal meurt cette nuit » (d’Halloween) – ce qui pourrait être un début de bonne nouvelle, avec une fin heureuse – la bande-annonce suffit à elle-même à résumer le film et son état d’esprit maléfique digne d’un mauvais film d’horreur. Un scénario déjà vu, une sorte de course-poursuite permanente entre les bons et le très gros méchant qui n’a de cesse que de faire couler le sang inutilement, avec jouissance. Est-ce que ça serait au moins, un peu amusant ? Même pas sûr !

Une phrase résume à elle seule l’esprit démoniaque du film : “plus il tue, plus il se transcende, c’est le mal incarné”. Justement : n’est-ce pas plutôt le Christ qui transcende la mort sur la croix, en s’offrant au monde par amour ? « Oh mort, où est ta victoire ? » Et si on parlait plutôt un peu de Jésus qui chassait les démons ? Cf cet extrait de la Bible, Evangile selon Saint Matthieu, chapitre 8, versets 16-17 :

« Le soir venu, on présenta à Jésus beaucoup de possédés. D’une parole, il expulsa les esprits et, tous ceux qui étaient atteints d’un mal, il les guérit, pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe : Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies. »

Mais non, il n’est même pas question d’exorcisme du « monstre indestructible »… ça aurait pu être bien, pourtant ! Donc, rien de vraiment décalé ou de décoiffant dans ce film, ni de « délicieusement diabolique » ou « d’envoûtant » dans le bon sens, mais plutôt des scènes bien gores dignes de Seven (- les 7 péchés capitaux, si vous vous souvenez ce film). Bref, un film macabre qui a tout « pour te faire passer des nuits blanches jusqu’à l’année prochaine », et même encore : penser à ajouter dans le prix du billet le prix d’une consultation en psychothérapie. Et si ça se trouve, pour le même prix, il y aura même un mutant dans la file d’attente du cinéma, juste derrière toi… mouhahahahaha ! Bonne chance !

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster une réponse

Close Menu

.

Un site Lights in the Dark

Association catholique qui a pour objectif d’apporter la Bonne Nouvelle sur Internet.

logo lights in the dark

www.lightsinthedark.info