Skip to main content

En 2002, des jeunes catholiques ont pris l’initiative de témoigner de leur espérance chrétienne face à la mort et de leur foi en la résurrection, en faisant une fête qu’ils ont appelée Holywins, clin d’oeil à Halloween, et que l’on peut traduire par « la sainteté gagne » ou la « victoire de la sainteté ».

Un grand concert « Holywins »

Ainsi, le 31 octobre 2002, sur le parvis de l’église Saint-Sulpice, plus de 8000 personnes ont participé au grand concert Holywins, avec des groupes de rock, pop, rap, ou de reggae chrétiens pour fêter tous les saints : les Light Singers, Déklic, Carmen’z, Théos, Glorious…

Un journal gratuit « Holywins »

L’année suivante, des centaines et des centaines de jeunes ont distribué gratuitement dans les rues et à l’entrée des cimetières le journal Holywins, spécialement édité à 200 000 exemplaires. Au sommaire, des témoignages de plusieurs personnalités sur la mort et la souffrance et des réflexions répondant aux questions au sujet de la mort, la peur, la sorcellerie, le monde des esprits… À Lille, Reims, Hyères et Versailles, des paroisses ont commencé à reproduire le concept.

Reportage (archive 2002) :

 

Un gâteau de la Toussaint

En 2001, le père Olivier Humann, de la paroisse Saint-Philippe-du-Roule à Paris, décida de donner à la Toussaint son gâteau comme Noël a sa bûche, la Fête des rois a sa galette, la Chandeleur a ses crêpes et Pâques a ses œufs en chocolat. Une initiative pour faire redécouvrir le sens de la fête de tous les saints et manifester le caractère joyeux de la fête de la Toussaint, au moment où les sorcières et autres figurines macabres s’invitent dans les vitrines des commerçants. Les boulangeries deviennent ainsi provisoirement des lieux de témoignage de l’espérance chrétienne, grâce à un gâteau confectionné tout spécialement pour l’occasion : une génoise pistache-noisette, crème au citron et framboises ! Le gâteau de la Toussaint est mis en vente au sein d’une boulangerie décorée pour l’événement aux effigies des saints avec des images de saints. Le gâteau est accompagné d’un document qui raconte la vie d’un saint et explique le sens de la Toussaint… Ainsi, à la Toussaint 2003, en seulement 3 semaines, 49 départements français ont été touchés directement par l’opération dans 216 lieux, et plus de 80 000 cartes avec des vies de saints ont été distribuées ! Rappelons qu’il y a en France 34.000 boulangeries avec une densité de 1 boulangerie pour 1.400 habitants : l’enjeu est de taille !

Se déguiser en saint pour la Toussaint

D’autres versions d’Holywins ont vu le jour : ainsi, en Belgique, en 2019, plus de 170 enfants et adultes ont fêté tous les saints le 30 octobre au sanctuaire de sainte Julienne de Cornillon. Cette année encore y est organisé un 13ème Holywins, avec, au programme, un grand jeu avec tous les enfants, un petit temps de prière et un grand goûter autour d’un chocolat chaud et de gaufres !

Reportages :

Pour aller plus loin :

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster une réponse

Close Menu

.

Nous sommes-là pour vous !

Sur ce site, vous pouvez échanger avec des bénévoles qui sont là pour vous.

Vous avez perdu un être cher ? Vous ne comprenez pas à quoi il sert de vivre ?

Parce que parfois parler avec quelqu’un peut redonner du baume au coeur, nous sommes-là pour vous !

chat' menu

 

Un site Lights in the Dark

Association catholique qui a pour objectif d’apporter la Bonne Nouvelle sur Internet.

logo lights in the dark

www.lightsinthedark.info