Skip to main content

Pourquoi se demander où va l’âme après la mort ? Tout le monde connaît la réponse non?! L’âme va au ciel, bien sûr ! A moins qu’elle aille en enfer… Cependant, une fois qu’on a dit ça, avouez qu’on n’est pas très avancé. 

D’abord dissipons tout malentendu.

Le Ciel n’est pas le ciel

Le Ciel dans le langage biblique, dans les mots mêmes de Jésus, ce n’est pas ce qu’il y a au-dessus des nuages. Ce n’est pas non plus le ciel physique, celui qui enveloppe notre petite planète terre et qui parait bleu quand le soleil l’illumine, gris quand il y a des nuages ou noir la nuit. Ce n’est pas cette atmosphère qui nous fournit l’air indispensable à notre vie et dans lequel se forment la pluie, la neige, la grêle et le vent.

C’est cette erreur grossière qui a fait déclarer à Youri Gargarine, le premier astronaute, à son retour sur terre : « Dieu n’existe pas, je ne l’ai pas rencontré ».

Pourquoi alors dit-on que l’âme va au Ciel ?

Pourquoi donc ce mot est-il employé, quitte à mettre une majuscule à Ciel ou à le mettre au pluriel en parlant des Cieux comme Jésus l’indique lui-même (Mt 5,16) « chanter la gloire de votre Père qui est dans les cieux ». Jésus va même jusqu’à convier ses disciples à prier Dieu de cette façon (Mt 6,9) : « Notre Père qui es dans les cieux ». 

Notons d’ailleurs que ce passage de l’Evangile est nommé « sermon sur la montagne »,  ce lieu qui se rapproche du ciel, endroit privilégié que ce soit dans l’Ancien Testament (Moïse, Elie) que le Nouveau où il nous est souvent dit que Jésus montait sur la montagne pour prier ou pour enseigner aux foules. 

Les humains que nous sommes avons bien du mal à nous départir de notre géographie, de notre capacité à se déplacer dans l’espace qui nous incite à tout vouloir localiser !

“Le Ciel” ou “les Cieux” se veut l’expression non pas d’un lieu, mais de la souveraineté de Dieu, le Ciel c’est ce qui enveloppe le monde, ce qui dépasse toute la création. Le royaume des Cieux est ce qui exprime la transcendance de Dieu, sa supériorité naturelle, sur les hommes, la terre, l’univers.

L’âme rencontre Dieu

Alors, une fois notre mort physique survenue, notre âme quitte notre corps et se retrouve non pas sur la terre dans un décor humain, mais au Ciel, dans ce royaume des Cieux, c’est-à-dire dans un « face à face » merveilleux avec Dieu.

Et notre âme va alors connaitre enfin cette relation inouïe d’un amour incommensurable avec Dieu. Cet amour que nous avons, pauvres humains, essayé tant bien que mal , d’approcher pendant notre vie terrestre mais d’une façon bien modeste et balbutiante.

La dernière demeure n’est pas celle que l’on croit !

Quand on va à des obsèques, il est essentiel de bien comprendre que ce n’est pas comme on le dit parfois, accompagner le défunt à sa dernière demeure. Non, sa dernière demeure n’est pas au cimetière, non sa nouvelle demeure est bien auprès de Dieu. Comme le ciel et l’atmosphère enveloppent l’homme physique, Dieu enveloppe notre âme de sa puissance et de son amour.

Nous n’avons pas deux vies, une vie sur terre et une autre au Ciel. Nous n’en avons qu’une, qui commence sur la terre et qui, lorsque l’âme quitte le corps, s’accomplit pleinement au Ciel, c’est-à-dire dans un face à face éternel merveilleux avec Dieu. 

Lire plus :

La résurrection des corps, c’est quoi ?

Vous ne pensez pas que l’âme est destinée à rejoindre Dieu ? Nous sommes-là pour discuter avec vous via le chat’.

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster une réponse

Close Menu

.

Nous sommes-là pour vous !

Sur ce site, vous pouvez échanger avec des bénévoles qui sont là pour vous.

Vous avez perdu un être cher ? Vous ne comprenez pas à quoi il sert de vivre ?

Parce que parfois parler avec quelqu’un peut redonner du baume au coeur, nous sommes-là pour vous !

chat' menu

 

Un site Lights in the Dark

Association catholique qui a pour objectif d’apporter la Bonne Nouvelle sur Internet.

logo lights in the dark

www.lightsinthedark.info