Skip to main content

En quoi croient les chrétiens ? Est-il vrai qu’il y aura une résurrection des corps ?

Dans le Credo de l’Église catholique, il est affirmé ceci : « Je crois à la résurrection de la chair et à la vie éternelle. » Qu’est-ce à dire ?

Une première remarque qu’on peut faire et qui, pour nous, est source d’espérance, est que nous ressusciterons. C’est une bonne nouvelle. Nous ne sommes pas faits pour le néant. Sinon, notre existence n’aurait aucun sens : à quoi bon vivre si nous destinés à mourir définitivement un jour ?

 Mais non, nous ressusciterons. Cependant, avant cela, il ne faut pas brûler les étapes. D’abord nous mourrons et, à notre mort, nous verrons Dieu en pleine lumière, nous connaîtrons la plénitude de son amour. Et en même temps, nous prendrons conscience de nos limites, de tous nos manquements à l’amour. Ce sera alors l’heure du choix : voulons-nous vivre en Dieu ou le refusons-nous ? Sachant que ce choix sera définitif et entraînera enfer, purgatoire ou paradis.

Puis, au dernier jour, car il y aura un dernier jour, nous ressusciterons corps et âme. Il est difficile de décrire exactement comment nous serons en tant que ressuscité. La seule approche qu’on puisse faire est en se basant sur les Évangiles et en contemplant Jésus ressuscité. D’abord, notre corps sera glorieux, c’est-à-dire qu’il ne sera plus soumis à la dégradation. De là à savoir si nous ressusciterons avec un corps de 15 ou de 65 ans, c’est trop demander.

L’essentiel est de savoir que nous recouvrerons notre intégrité physique. Si on se base sur l’exemple du Christ, il devra exister une différence suffisamment forte avec notre corps actuel pour que de nombreux témoins aient été incapables de reconnaître Jésus au premier abord. Il a fallu qu’il les appelle par leur nom pour qu’une certitude intérieure s’établisse.

De plus, notre corps ne sera plus soumis aux lois de l’apesanteur : la preuve en est que Jésus est apparu, par exemple, aux apôtres alors, que les portes du lieu où ils se trouvaient étaient closes. Mais ce corps conservera des traces indélébiles attestant que c’est bien de nous dont il s’agit : les plaies du Christ en sont une preuve.

Donc, en résumé, notre résurrection sera définitive pour la vie éternelle si nous avons choisi Dieu, ou pour la damnation si nous l’avons, en toute conscience, refusé. Alors, n’attendons pas la dernière minute pour faire le bon choix et jetons-nous dès aujourd’hui, dans les bras de sa miséricorde infinie.

Si tu as des questions sur la résurrection des corps, n’hésite pas à nous en parler via le chat !

PLUS D’INFORMATIONS : Catéchisme de l’Église Catholique, n°988 à 1019

Pour lire plus :

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster une réponse

Close Menu

.

Un site Lights in the Dark

Association catholique qui a pour objectif d’apporter la Bonne Nouvelle sur Internet.

logo lights in the dark

www.lightsinthedark.info