Maisons hantées, fantômes, vampires : de simples légendes ?

Maisons hantées, fantômes, vampires : de simples légendes ?

Le jour d’Halloween, RCF a reçu le père Jean Baptiste Edart, professeur à l’Université Catholique d’Angers, pour parler des maisons hantées, des fantômes et des vampires : sont-ils de simples légendes ?

Ce monde invisible nous fascine tous, notre imaginaire fourmille de récits surnaturels. Nous tressaillons tous en entendant le parquet grincer chez nous. Le Père Jean-Baptiste Edart revient sur « le monde visible et invisible », le monde invisible étant composé d’anges et de démons. Les premiers sont avec Dieu, et les seconds contre Dieu. A cela s’ajoute les âmes des morts : les défunts qui sont vivants dans l’éternité. Ceux-ci sont face à Dieu ou au purgatoire,  sorte de salle d’attente pour se purifier avant de voir Dieu. Ou en enfer, un lieu éloigné de l’amour de Dieu.

Les âmes errantes existent-elles ?

Il s’agit à ce jour d’une théorie développée par des exorcistes confrontés à des cas d’infestations de lieu ou de personne. Ce monde visible entre-t-il en interaction avec le monde invisible ? Il y a une interaction étroite qui est très largement ignorée aujourd’hui, avec une réelle action du monde angélique sur le monde réel. En effet, les anges peuvent agir en déplaçant la matière. Les anges peuvent faire naître une volonté de pacification chez quelqu’un, Saint Thomas d’Aquin en parlait dans son ouvrage « Question sur les anges ». Par exemple, un ange gardien peut faire éviter un obstacle à quelqu’un en suggérant à une personne de changer de chemin. L’ange qui n’est pas du bon côté (le démon) peut déplacer des projectiles vers une personne, l’exemple du curé d’Ars le montre (le démon avait mis le feu à son lit).

Pour aller plus loin :

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.