Menu

« Mieux comprendre la question de la vie après la mort » 

21 octobre 2022 7 Min Read

Interview du réalisateur du film Entre ciel et terre : « La mort nous concerne tous : j’espère que ce film aidera les spectateurs à mieux comprendre la question de la vie après la mort. » 

Depuis 2013, Michal Kondrat dirige la société Kondratmedia et a réalisé son premier documentaire Comment vaincre Satan, qui a remporté le Grand Prix du 24ème Festival International du Film. Puis Matteo (2014), Les Deux Couronnes (sur la vie du Saint Père Maximilien Kolbe). Love and Mercy (2019), traduit en français par Faustine, Apôtre de la Miséricorde. Il vient de finir le film Entre ciel et terre, sur la vie après la mort.

Dans le film Entre Ciel et Terre, vous revenez sur les figures des grands mystiques. Padre Pio est particulièrement vénéré en Italie, de même que Sainte Faustine en Pologne. D’où vous vient ce grand intérêt pour les écrits et vies de saints ?

En tant qu’homme guidé par la logique et la raison, j’essaie de trouver dans la science moderne la réponse à cette question « Que va-t-il se passer après notre mort ? ». Mais en même temps – en tant que chrétien – je cherche la réponse dans la doctrine de l’Église. Je crois que du point de vue chrétien, il est utile de s’inspirer des expériences des mystiques qui ont pu en découvrir davantage grâce à leurs révélations spéciales. Les témoignages qu’ils ont rapportés nous permettent d’entrevoir un aperçu de ce qui nous attend de l’autre côté, dans la vie après la mort.

Vous avez mené de nombreux entretiens sur le sujet, avec des membres du clergé et des chercheurs tant en Pologne qu’à l’étranger. Vous avez notamment visité le musée des âmes du purgatoire situé à deux pas du Vatican. Laquelle de ces rencontres vous a le plus surpris ou impressionné ?

Pour moi, la visite de la basilique de Notre Dame de Montligeon en France, centre mondial de prière pour les morts, a été une expérience décisive. Cette grande basilique néo-gothique, surnommée la « cathédrale des champs », située en Normandie, nous a fait, à notre arrivée, une impression inoubliable, tant le contraste était fort avec la région parisienne que nous venions de quitter et les routes de campagne que nous venions de traverser. Avant de réaliser ce film, je ne savais même pas qu’un tel centre dédié aux âmes du purgatoire existait en Europe. Il est exceptionnel tant par sa signification spirituelle que par son emplacement et son architecture.

Le fait de travailler sur ce film a-t-il influencé vos propres convictions sur la vie après la mort, en vous enrichissant de l’enseignement de l’Église sur le Purgatoire ?

Mes connaissances personnelles sur le sujet se sont en effet nettement approfondies, notamment au début du projet, car j’ai dû faire mes propres recherches sur le purgatoire. J’ai donc rapidement consolidé mes connaissances sur le fond. Mais pendant le tournage du film, mes connaissances se sont concrétisées. J’ai aussi pris conscience de l’importance de prier pour les morts eux-mêmes. (…) Je pense que les révélations privées des mystiques et les messages qui leur sont donnés par les âmes du purgatoire viennent considérablement enrichir la doctrine.

J’espère que le film Entre ciel et terre aidera les spectateurs à mieux comprendre la question de la vie après la mort. La nature du purgatoire fait l’objet d’une grande controverse. Les protestants et même certains catholiques ne croient pas au purgatoire. (…) Notre film a été conçu comme une sorte de guide de réflexion pour aider les croyants à mieux comprendre des vérités de foi assez complexes de l’Eglise et expliquer de manière pédagogique des questions théologiques difficiles concernant le salut et la vie éternelle. Comme nous sommes dans un domaine qui relève du mystère, nous avons essayé de montrer, dans les premières scènes du film, jusqu’où la science peut aller pour répondre aux questions sur la vie et la mort. Mais nous voulions aussi remettre en question les limites de celle-ci. Et c’est à ce moment précis qu’intervient le rôle des révélations des mystiques pour tenter d’éclaircir ce mystère. Bien sûr, je comprends et je respecte le fait que tout le monde ne soit pas d’accord avec ce point de vue. Cependant, je pense que même pour un non-croyant, cela peut être un point de vue intéressant à explorer.

« Notre film a été conçu comme une sorte de guide » – Michal Kondrat, à
propos du film Entre ciel et terre.

 

Ça t’intrigue ? Viens discuter avec nous sur le chat’ !

Comment était-ce de travailler avec les acteurs ? Par exemple, il est difficile de jouer le rôle d’un mystique de manière convaincante. Lors de la préparation du tournage, les acteurs ont-ils eu accès aux témoignages des saints ou se sont-ils inspirés de leurs propres expériences religieuses, pèlerinages et expériences spirituelles ?

Malgorzata Kozuchowska, qui joue le rôle principal dans le film, a eu la tâche la plus ardue. Elle a dû beaucoup étudier son personnage pour parvenir à représenter le plus authentiquement possible la personnalité et la spiritualité de Fulla face à un public contemporain. Pour cela, l’actrice a fait des recherches approfondies sur la biographie de Fulla Horak avant le tournage, ce qui lui a certainement permis de la représenter si bien devant la caméra. Malgorzata est donc arrivée sur le plateau avec son rôle déjà élaboré, si bien que lorsque nous avons commencé à tourner des scènes de la vie de Fulla, nous n’avons pratiquement pas eu à refaire de prises. Elle avait une excellente perception des émotions et de l’atmosphère que nous voulions dépeindre dans cette partie du film et je pense qu’elle a accompli cette tâche avec brio.

Le purgatoire n’est pas une question simple ou évidente. Comment convaincre les non-croyants de regarder le film ?

L’affiche du film

Tout d’abord, je pense que le purgatoire et la vie après la mort restent des sujets importants pour tout le monde, parce que la mort nous concerne tous. Je pense que même les non-croyants se posent des questions sur l’existence de l’au-delà. Même s’ils ne trouvent pas convaincante la théorie présentée dans le film sur le sort de l’âme après la mort, et de la vie après la mort tout court, ils n’auront pas perdu leur temps. Ils auront au moins pu découvrir l’avis de plusieurs experts mondiaux sur le sujet ainsi qu’une cinématographie bien tournée et une musique particulièrement réussie de Bartosz Chajdecki. En outre, ils auront eu l’occasion d’expérimenter un point de vue différent du leur sur les grandes questions existentielles.

Et toi, as-tu ce genre de questions ? Viens discuter avec nous sur le chat’ !

 

Pour aller plus loin :

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Une suggestion, une question, un conseil ? Viens chat'er avec nous !

Notre association ne vit que de dons. Si vous aimez cette plateforme sur la vie après la mort, faites un don.

Leave a Reply

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *