Skip to main content

Halloween est-elle une fête plaisante ou paradoxale ?

Halloween, synonyme de maisons hantées, de zombis effrayants et autres monstres terrifiants, de nuit d’horreur et d’épouvantes, semble être une fête plaisante pour ceux qui aiment à se faire peur. De plus en plus en vogue, elle permet que s’exposent dans nos rues, sur les façades de nos maisons et immeubles, d’immenses toiles d’araignées et fantômes aussi hideux les uns que les autres. Les vitrines rivalisent de décors les plus sombres où des citrouilles personnalisées d’yeux fantasmagoriques nous font palpiter le cœur de peur ! Néanmoins, avons-nous vraiment envie de voir nos chérubins effrayés ou nos ados déguisés en de tels monstres ? A une époque si mouvementée comme la nôtre où nous n’avons plus l’image de vrais héros à proposer aux plus ou moins jeunes, n’avons-nous pas le souhait de quelque chose de plus heureux ?

La mort, sujet tabou ?

Aujourd’hui, la mort est un sujet que l’on cherche à fuir. Avoir une réflexion sur cette question est compliqué, car c’est un véritable sujet tabou. Pourtant, depuis notre naissance, nous savons que notre mort arrivera un jour. La perte de l’autonomie est effrayante pour les uns. Pour d’autres, c’est la mort d’un proche qu’il faut évacuer le plus vite possible : il faut reconnaître combien elle est humainement difficile à surmonter. Pourtant, le 31 octobre, en cette nuit d’Halloween, c’est la mort qui est célébrée ! Et tant qu’à faire, de la manière la plus gore possible ? Quel paradoxe !

Je me souviens de ma grand-mère…

Dans ma famille, pas de tabou concernant la mort : pour fêter la Toussaint, ma grand-mère profitait des fruits et légumes de saison afin de nous concocter un bon déjeuner automnal. C’est une fête joyeuse de la communion des saints connus ou inconnus, réunis en Dieu par la foi, liés tous ensemble au ciel. Ainsi ma grand-mère nous permettait de goûter à la joie de ceux qui ont mis le Christ au centre de leur vie et de percevoir celle de l’espérance de la Résurrection. Cette fête nous permet de nous rappeler que chacun d’entre nous, par des chemins différents mais tous accessibles, est appelé à la sainteté pour notre plus grand bonheur. Loin d’un côté morbide où tout s’arrêterait à la mort, l’espérance d’une vie au-delà de la mort nous est donnée !

Alors, Halloween ou la Toussaint ? Le gore ou l’espérance joyeuse ? Et si finalement nous préférions, au-delà d’une simple adhésion comme à un club, appartenir à ce corps de « saints », comme à une « connexion vitale » ?

Et toi, qu’en penses-tu ? Crois-tu qu’il y a une vie après la mort dans laquelle nous nous retrouvons tous ? Viens en parler avec nous par chat’ !

Pour aller plus loin :

 

Article d’Inès d’Aboville pour © Lavieapreslamort.com

 

Tu penses quoi de la vie après la mort ? Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)

Poster une réponse

Close Menu

.

Un site Lights in the Dark

Association catholique qui a pour objectif d’apporter la Bonne Nouvelle sur Internet.

logo lights in the dark

www.lightsinthedark.info